Innovation Hub Canada

CANADA

WATCHMOJO

MONTREAL’S NEXT GREAT GLOBAL MEDIA AND ENTERTAINMENT EXPORT

LE PROCHAIN GRAND MÉDIA INTERNATIONAL CRÉATEUR DE DIVERTISSEMENT À MONTRÉAL

WatchMojo Picnic 2016

Recognizing that storytelling was shifting to the world of video, and spotting the rise of platforms such as YouTube early on, WatchMojo was founded in 2006 by John Molson School of Business graduate, media executive and author Ashkan Karbasfrooshan, with a vision to inform and entertain with a video on every topic.

But an overnight success, WatchMojo was not. While the company launched its first YouTube channel in 2007, early on the company produced how-tos, guides, interviews and biographies before it struck paydirt producing mashup commentary Top 10 videos on pop culture and infotainment.

A Pop Culture Colossus

Since then, WatchMojo has become a pop culture phenomenon. The company’s team of young, educated and pop culture-obsessed employees operates out of Montreal’s beautiful Mile End neighborhood, in a 12,500 square foot facility equipped with offices, post-production suites and studios.

By the end of 2018, WatchMojo has amassed an audience of over 30 million subscribers and 115 million monthly unique viewers, who spend close to 2 billion minutes watching every month on YouTube alone. Only a mere fifteen channels command more all-time views and subscribers. It boasts over 20,000 original videos on pop culture and infotainment, which have generated over 12 billion all-time views, for 75 billion minutes of watch time.

Public-talk - WatchMojo

Ernst & Young recognized the company’s successes by awarding Karbasfrooshan the top award in the Media & Entertainment category in 2015, the same award that Cirque Du Soleil’s Guy Laliberte won two years previously. This was fitting, since Karbasfrooshan pegs WatchMojo to be the next media and entertainment export out of Montreal in the footsteps of Cirque, Just for Laughs and Vice Media.

With YouTube replacing television as the main consumption platform amongst young audiences, today WatchMojo finds itself where MTV and ESPN were in the 1980s, when then-nascent cable stole mindshare and market share from traditional TV networks.

WatchMojo - My Moments
WatchMojo team

Persistence

Ash, and his co-founder and wife Christine Voulieris, took a major financial gamble when opening WatchMojo’s doors in 2006, literally mortgaging their condo in 2011 to keep the company afloat. Thankfully they did, and the company finally achieved profitability in 2012, taking off like a comet once it began to curate, rank and comment on pop culture topics with highly-addictive Top 10 lists mashing up clips from movies, TV shows, video games and music.

Having recruited a handful of young graduates, the founding team of five, consisting of Karbasfrooshan, Voulieris, Raphael Daigneault, Kevin Havill and Derek Allen, remain in place as the company has grown to over 100 full-time and freelance employees, all without ever having raised outside capital.

Public-talk - WatchMojo

World Domination

For viewers aged 18-35, WatchMojo is a go-to source for lists about movies, TV, gaming, music, sports and so much more. But to move from a YouTube channel to a full-fledged media company, the company has expand into new genres of programming, such as the award-winning The Lineup game show, or the semi-scripted travel comedy series The Worst Travel Show. It is also developing scripted projects.

Meanwhile, the company began to truly leverage the global power of YouTube’s 2 billion worldwide users by launching 30 international channels. WatchMojo Español has proven to become its own rocketship, becoming the company’s second largest channel. Not to be outdone, sister channel MsMojo has developed its own loyal and broad following.

The 10-Year Overnight Success

To detail the company’s early hurdles, meteoric rise, and quest to stay on top, Karbasfrooshan published The 10-Year Overnight Success, a memoir detailing his challenging, yet rewarding, personal odyssey of creating WatchMojo.

WatchMojo Picnic 2016

Après avoir pris conscience que le storytelling se faisait de plus en plus en vidéo et ayant anticipé l’avènement de plate-formes telles que YouTube, Ashkan Karbasfrooshan, diplômé de l’École de Commerce John Molson, responsable média et auteur, a créé WatchMojo en 2006 avec la volonté d’informer et divertir grâce à une vidéo sur chaquesujet.

Mais WatchMojo ne s’est pas fait en un jour. Tandis qu’elle fût lancée en 2007, la première chaîne YouTube de l’entreprise proposait d’abord des tutoriels, des guides, des interviews et des biographies avant de trouver le bon filon : des Tops 10 commentés sur la pop-culture et l’infodivertissement.

Un Colosse de la pop-culture

Désormais, WatchMojo est devenu un phénomène de pop-culture. C’est depuis le magnifique quartier du Mile End, à Montréal, dans des locaux de plus de 1,150m² et équipés de bureaux, d’espaces de post-production et de studios, qu’opère une équipe de jeunes d’employés qualifiés et obsédés par la pop-culture.

Fin 2018, WatchMojo peut compter sur un large public de 30 millions d’abonnés et 115 millions de visiteurs mensuels uniques qui passent près de 2 milliards de minutes à regarder son contenu tous les mois, en ne comptant que YouTube. Seulement une quinzaine de chaînes totalisent plus de vues et d’abonnés. WatchMojo peut se targuer d’avoir publié plus de 20 000 vidéos originales sur la pop-culture et l’infodivertissement générant plus de 12 milliards de vues dans son histoire, soit 75 milliards de minutes de contenu regardées.

En 2015, Karbasfrooshan s’est vu remettre le Grand prix de la catégorie Média & Divertissement décerné par Ernst & Young pour les succès de son entreprise, la même récompense obtenue par Guy Laliberté, du Cirque du Soleil, deux ans plus tôt. Un joli clin d’oeil, puisque Karbasfrooshan entend bien suivre les pas du Cirque du Soleil, de Juste pour rire et de Vice Media, considérant que WatchMojo est le prochain à représenter Montréal à l’international dans les médias et le divertissement.

Aujourd’hui, YouTube a remplacé la télévision en tant que plate-forme de consommation privilégiée des jeunes, et WatchMojo se trouve là où des chaînes telles que MTV et ESPN se trouvaient dans les années 80, quand le câble, alors naissant, s’appropriait des parts du marché et de la popularité des réseaux de télévision traditionnels.

Watchmojo group shot
Watchmojo

La Persévérance

Ash et son épouse Christine Voulieris, co-fondatrice, ont pris un énorme risque financier en misant tout pour lancer WatchMojo en 2006, jusqu’à littéralement hypothéquer leur domicile en 2011 pour garder l’entreprise à flot. Ils y sont heureusement parvenu, et leur société est enfin devenue rentable en 2012, décollant même comme une fusée dès lors que la chaîne s’est attelée à organiser, classer et commenter des éléments de pop-culture sous le format hautement addictif du Top 10 mélangeant extraits de films, d’émissions de télévision, de jeux vidéo et de musique.

Karbasfrooshan et Voulieris ont recruté de jeunes diplômés en la personne de Raphael Daigneault, Kevin Havill et Derek Allen. Cette équipe originelle est toujours à l’oeuvre au sein de l’entreprise, qui comporte aujourd’hui plus d’une centaine d’employés à tempsplein ou pigistes, et ce sans jamais avoir fait appel à des capitaux extérieurs.

Une Domination mondiale

Pour les utilisateurs âgés de 18 à 35 ans, WatchMojo est une mine de listes sur les films, la télévision, les jeux vidéo, la musique, le sport et bien plus encore. Cependant, dans le but de passer du statut de chaîne YouTube à média totalement accompli, l’entreprise a développé de nouveaux formats, tels que l’émission de jeu récompensée The Lineup, ou encore The Worst Travel Show, une série comique sur le voyage partiellement scénarisée. WatchMojo travaille aussi sur des projets scriptés.

Parallèlement, l’entreprise a commencé à vraiment saisir le potentiel des 2 milliards d’utilisateurs de YouTube en inaugurant 30 chaînes à l’international. WatchMojo Español, notamment, est désormais sa propre locomotive, devenant la 2ème plus grosse chaîne du réseau. Loin d’être en reste, la chaîne-soeur MsMojo a développé son propre public, tout aussi grand que fidèle.

Réussir du jour au lendemain en 10 ans

Pour revenir plus en détails sur les obstacles du début de son entreprise, sa montée fulgurante et son ambition de rester au sommet, Karbasfrooshan a publié The 10-Year Overnight Success, dans lequel il aborde son parcours personnel, certes exigeant mais gratifiant, qu’il a vécu en créant WatchMojo.

WatchMojo - ice hockey
WatchMojo - Entrepreneur of the Year